Comment se passe notre collaboration ?

1ère rencontre

A la suite de votre demande (@courriel), je prendrai contact avec vous par téléphone. Avant notre première rencontre, vous recevrez un petit questionnaire avec toutes les informations nécessaires qui me permettront au préalable de connaître votre histoire. Nous fixerons ensuite notre rencontre et pourrons ainsi démarrer avec toutes les informations nécessaires. Je vous présenterai également le contenu de ma boîte à outils, ainsi que les différentes manières de les utiliser.

Tarif 120.-

Rencontres suivantes

Dans les rencontres suivantes, nous aborderons les différents thèmes décrits ci-dessous. Je vous proposerai des pistes et divers exercices à travailler en parallèle en dehors de nos rencontres. Ces petits devoirs peuvent gentiment transformer le regard que vous portez sur votre situation. Il n'y a pas de contrats entre nous. C'est à vous seul(e) de définir le nombre de rencontres en fonction de vos besoins.

Tarif 100.-

Pistes en réseaux

Si vous souhaitez approfondir l'une ou l'autre de ces thématiques, je me permettrai alors de vous orienter vers d'autres professionnels qui font partie de mon carnet d'adresses (ex : nutritionniste, massage pré-conception, thérapies spécifiques, etc.).

Les thèmes abordés

Accueillir ses émotions
Accueillir ses émotions est un cadeau que l'on peut se faire à soi-même. Combien de fois jugeons-nous ce que nous ressentons ? Pourquoi la colère, la jalousie, la tristesse sont -elles des émotions que nous avons tendance à juger ou à lutter contre... Qui a décrété qu'elles étaient négatives ? Ma priorité est de vous aider à transformer votre regard sur vos émotions, d'apprendre à les accueillir et à les ressentir pleinement, telles qu'elles sont.
Transformer ses pensées
Lors d'un parcours d'infertilité, il est récurrent que notre mental s'agite en nous envoyant des pensées ou images polluantes. Derrière tout cela, se cachent la peur et l'angoisse de notre avenir. Et si cela ne marchait pas ? J'appelle cela mettre des lunettes : selon nos perceptions du moment, ces lunettes sont difficiles à porter. Et si nous trouvions un moyen de les changer et de transformer nos pensées ? Cela paraît surréaliste, mais il existe bien quelques moyens spécifique à ce sujet.
Se faire plaisir
Dans le désir d'enfant, la plupart des personnes sont dans l'attente obsessionnelle de ce bébé qui ne vient pas... Notre vie est axée sur ce projet et on ne voit plus forcément les autres paramètres de notre vie... Mais qu'en est-il de ces petits plaisirs qui nous amenaient autrefois bien-être et joie ? Il me tient à cœur de vous donner des petits devoirs à ce sujet et de vous faire revivre ou découvrir de nouveaux plaisirs qui seront des ressources importantes pour votre quotidien.
Visualiser
De nombreuses études scientifiques le démontrent... Visualiser permet de renforcer sa confiance et favorise les pensées et les sentiments positifs. Alors pourquoi s'en priver ? La gratitude est une piste intéressante à expérimenter. Par la pratique de quelques exercices, je souhaite vous guider et vous faire profiter de ces outils favorables à la réalisation de vos projets. Ce sont de véritables alliés pour vous accompagner sur le cheminement du désir d'enfant.
Préparer le nid
Et si vous profitiez de ce moment-là pour organiser votre foyer et préparer symboliquement votre nid ?! Préparer le nid ce n'est pas acheter le mobilier pour le bébé. On ne se rend pas compte à quel point désencombrer, trier, préparer et ranger peuvent apporter une nouvelle énergie dans son désir d'enfant. Ma formation dans le feng shui a confirmé mon intérêt à ce sujet. J'aurai ainsi à cœur de partager avec vous ces différentes pistes. De nouvelles énergies pourront alors mieux circuler.
Prendre soin de son corps
Lors d'un parcours de PMA, nous avons souvent tendance à blâmer, malmener ou négliger notre corps. En dehors du suivi médical, comment pouvons-nous continuer à prendre soin de soi ? L'équilibre alimentaire, le sommeil, l'activité physique et l'hygiène de vie sont des facteurs à prendre en compte et à adapter dans ce contexte-là. Et si nous commencions à transformer cette pensée : "Je dois faire attention..." à : "Par ces adaptations, je vais optimiser mes chances de concevoir".
Identifier ses besoins
Être à l'écoute de ses besoins est prioritaire dans un parcours d'infertilité. Ce parcours nous donne souvent l'impression que la vie nous impose certaines choses. Hormis ce que vous ne pouvez pas contrôler, mon envie est de vous offrir le choix de voir ce qui est bon pour vous, ce qui vous nourrit et vous ressource. Savoir dire non est aussi un moyen de prendre soin de soi. Dois-je m'imposer la baby-shower de ma cousine ? Et si mon besoin était d'aller avec mon conjoint me ressourcer en forêt ?
Vivre le deuil
Malheureusement, il n'est pas rare de vivre la perte d'un tout petit. Que cela soit vécu à un stade précoce ou avancé, il est important de pouvoir vivre le deuil et de laisser une place à ce bébé si désiré. Ma formation et mon expérience de vie m'ont confirmées que d'accueillir et de pleurer cette perte, est un besoin légitime et nécessaire pour le cheminement du deuil. Il n'enlève en rien le désir de rêver et d'aller à la rencontre d'un autre bébé.
Travailler sa créativité
Lorsque je parle de créativité, j'entends beaucoup de personnes dire : "Moi je ne suis pas créative", et c'est faux.
Proposer des petits exercices manuels ou travaux d'écriture n'a pas pour but d'être esthétique. Cela permet de prendre du recul et de faire également travailler l'inconscient. Il n'y pas à juger. Le but est juste de rajouter une nouvelle énergie par l'intermédiaire de la création.

© 2020 Marie Rosset -  Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
Prendre soin de son corps

Lors d'un parcours de PMA, nous avons souvent tendance à blâmer, malmener ou négliger notre corps. En dehors du suivi médical, comment pouvons-nous continuer à prendre soin de soi ? L'équilibre alimentaire, le sommeil, l'activité physique et l'hygiène de vie sont des facteurs à prendre en compte et à adapter dans ce contexte-là. Et si nous commencions à transformer cette pensée : "Je dois faire attention..." à : "Par ces adaptations, je vais optimiser mes chances de concevoir".